» Une filiale de BNP Paribas mise en examen

Une filiale de BNP Paribas mise en examen

Amende record de 8,8 milliards de dollars (7,9 milliards d'euros) l’an dernier aux Etats-Unis, renvoi en correctionnelle fin avril pour pratique commerciale trompeuse concernant un produit d’épargne commercialisé en 2001 qui n’a pas tenu les promesses de rendement faites aux clients par la banque…

Les mauvaises nouvelles

La liste des mauvaises nouvelles n’est pas close,  selon des informations, BNP Paribas Personal Finance (PF), filiale à 100% de la première banque française, a été mise en examen le 16 avril dans le cadre du dossier Helvet Immo. Il s’agit d’une affaire de prêts octroyés en francs suisses mais remboursables en euros. Du fait de la flambée de la devise helvétique face à la monnaie européenne, le capital à rembourser par les emprunteurs n’a cessé d’augmenter au rythme des fluctuations sur le marché des changes depuis six ans. 4 655 clients de la banque se retrouvent dans la mouise. Exemple, un couple de Saint-Laurent-d’Arce qui a emprunté 145 000 euros en juillet 2008, doit à présent 212 775 euros (67 775 euros de plus) alors qu’il rembourse 907 euros par mois depuis presque sept ans.

La mise en examen

La mise en examen de la banque pour pratique commerciale trompeuse est intervenue après les auditions, en mars et en avril dernier, de Thierry Laborde, ancien PDG de BNP Paribas. Pour les emprunteurs, qui se sentent bien seuls depuis cinq ans, le gouvernement n’a jamais daigné s’intéresser à leur situation, cette décision du juge est considérée comme une nouvelle étape.