» Tontine : solution immobilière pour les couples

Tontine : solution immobilière pour les couples

Jugé plus engageant que le mariage ou que de signer un CDI par les français,  l’achat d’un bien immobilier est un passage crucial dans la vie d’un couple. Comme le révèle une récente étude, les  cadres, les célibataires et les 25 à 34 ans place cette étape comme le cap marquant de la vie à deux. Alors que beaucoup reconnaissent leurs craintes et angoisse au moment du passage à l’acte, la pierre reste une valeur refuge pour les français et encore plus par ces temps de crise.

En France, les couples propriétaires représentent 7 propriétaires sur 10. Preuve que l’achat immobilier se fait le plus souvent à deux.  Pour les banques, deux salaires valent mieux qu’un et les institutions financières sont d’ailleurs moins exigeantes avec les couples qu’avec les célibataires lorsqu’il s’agit d’emprunt. Mais alors comment se répartissent les droits entre les deux partenaires au moment de l’achat ?

Avant toute chose il faut savoir qui dit en couple, ne dit pas forcément marié ou pacsé. De nombreux couples propriétaire sont en concubinage et cela ne pose aucun problème pour accéder à la propriété. Car d’une manière générale, quelle que soit la nature du couple, c’est la parité qui prime. Toutefois les études révèlent que les hommes s’occupent davantage des tâches dites « administratives » comme les démarches, la recherche de financement … 85 % des couples de propriétaires français partagent à part égale le titre de propriété de leur bien immobilier et 73 % envisagent la revente du bien en cas de séparation.

Couples mariés ou pacsés, pourquoi choisir l’investissement en tontine ?

La tontine est une clause d’accroissement insérée dans un contrat d’achat de biens, pour prendre effet, le bien doit nécessairement être acheté en commun, soit qu’il y ait au moins deux acquéreurs. Ces signataires sont nommés « tontiniers ». Dans les faits, la tontine permet de jouir d’un bien immobilier en commun. Dans le cas où l’un des partis décède, la propriété du bien revient au parti restant. Cette clause se traite le plus souvent entre époux ou entre concubins.

Pour en savoir plus sur la tontine.