» Thalès obtient un gros contrat en Australie

Thalès obtient un gros contrat en Australie

Bonne nouvelle pour le groupe français spécialisé dans l’électronique et la défense. En effet, il vient de décrocher un contrat de 817 millions d’euros (1, 3 milliards de dollars australiens) en Australie. Il s’agit pour lui d’équiper l’armée australienne en véhicules blindés Hawkei.

817 millions d’euros, c’est le montant du contrat signé entre le groupe Thalès et le gouvernement australien. Cette bonne nouvelle a été accueillie favorablement sur les marchés boursiers. L’action du groupe français a progressé de 2, 68% passant à 64, 30 euros. Il faut dire que le 4x4 blindé de Thalès était en concurrence avec le Force Protection de l’américain General Dynamics.

Ses véhicules blindés Hawkei de 7 tonnes devraient permettre la modernisation de l’armée australienne. Thales Australia, filiale du groupe Thalès sera en charge de la production de ces 4x4 blindés dans la ville de Bendigo, dans l’Etat de Victoria. Les retombées pour la population ne sont pas non plus négligeables. C’est près de 170 emplois directs qui devraient être créés ainsi que des dizaines d’emplois indirects.

La production de des véhicules Hawkei devrait démarrer à la mi-2017 et s’étalera sur trois ans.  Les premiers blindés seront livrés à la fin 2017.

Ce n’est pas le premier contrat que le géant français décroche en Australie. Il équipe depuis 2004, l’armée australienne de blindés Bushmaster.

Il faut savoir que trois acteurs ont contribué à la fabrication des véhicules blindés Hawkei. Il s’agit du français Thalès, de PAC Group, de l’israélien Plasan et Boeing Defence Australia.

L’armée australienne veut se moderniser

L’armée australienne qui est présent dans plusieurs zones de conflits tels que l’Irak ou la Syrie s’est lancée depuis quelques années, à la modernisation de son armée. Un autre groupe français, DCNS participe à un appel d’offres pour l’équipement de l’armée australienne en flotte sous-marine. Ce contrat est évalué à 31 milliards d’euros. Espérons que le géant français de l’électronique et de la défense saura tirer son épingle du jeu.