» Prévoir sa retraite avec un contrat d'assurance vie

Prévoir sa retraite avec un contrat d'assurance vie

Tant qu’on travaille et qu’on touche un salaire, la vie est plus facile. Chacun gère ses gains et calcule comme il se doit,  selon les circonstances. Les dépenses impératives, la caisse de  prévoyance immédiate, les investissements et surtout l’épargne au long terme. Tant qu’on est dans la force de l’âge on ne soucie pas de demain. Toutefois toute personne censée doit être prévoyante, notamment sa retraite. Pour  un  troisième âge serein. Se lancer dans un contrat d’assurance vie nécessite une mure réflexion.

 

 

C’est toutefois une forme d’investissement rentable. Un moyen comme un autre, à la portée de tous, pour financier sa retraite. Le capital que vous avez versé est toujours  à votre disposition. Sa rentabilisation dépendra de ses mouvements.

Impositions et intérêts 

Vous avez misez pour un contrat d’assurance vie ? C’est un contrat entre vous et l’assureur. Un contrat doit être bien détaillé et surtout compris par le contactant. Une lecture en diagonale avant la signature serait ridicule de votre part. Les conditions et la durée doivent être bien conçues et élaborées pour l’intérêt des deux partis, surtout du vôtre. Des obligations vous emmènent à faire des retraits alors que le contrat est en cours. Sa durée finale n’est pas encore atteinte ainsi que le capital à constituer. Le capital que vous avez versé est à votre entière disposition. Vos intérêts peuvent en être pénalisés. Fait de bons calculs pour ne pas arriver à telle situation. N’oubliez pas aussi que toutes transactions financières  sont imposables. Une raison pour laquelle, toutes les clauses du contrat doivent être maitrisées et comprises à la signature du contrat. Et ce même  si vous avez un gestionnaire financier qui s’occupe de vos actifs !

Les taux en vigueur

En termes de fiscalité il y a deux taux applicables lors d’un encaissement. Il y a le taux forfaitaire et le taux marginal. En dessous de 4 ans le taux forfaitaire est de 35%, entre 4 et 8 ans il est de 15 %, au-delà de 8 ans il est de 7%. Ce taux est calculé à partir des intérêts en rapport aux capitaux versés. Il est à noter qu’après 8 ans de contrat, l’assurance bénéficie d’un abattement de 4600 euros pour un contractant et du double pour un couple légal. Pour plus de détails, avant la signature rassurez-vous que vous maitrisez complètement votre situation. Un capital sans mouvement durant toute le période du contrat est très rentable.