» Evénement Hallucinant : un énorme gisement de pétrole découvert au cœur même de Londres

Evénement Hallucinant : un énorme gisement de pétrole découvert au cœur même de Londres

La découverte de cet important gisement de pétrole dans la banlieue de Londres est un fait exceptionnel qui devrait encore défrayer la chronique. Il s’agit d’un gisement estimé à plusieurs milliards de barils de pétrole, aux environs de l’aéroport de Gatwick, au sud de l’Angleterre. D’après certains spécialistes, ce serait la plus grande découverte de ce genre au pays, depuis plusieurs décennies. Quels sont les faits marquants de cette exceptionnelle découverte au cœur de l’Angleterre ? Nous revenons sur les faits de cette actualité marquante.

La banlieue de Londres réserve beaucoup de trésors : Le pétrole

Il s’agit d’une découverte majeure d’un gisement extraordinaire de plus de 100 milliards de barils de pétrole dans le Sud de l’Angleterre non loin de Londres. Le site où l’on à découvert ce gisement impressionnant couvre environ 88 kilomètres carrés, dans la contrée de Horse Hill dans le bassin du Weald, ce qui est relativement énorme, en matière de surface. D’après un patron d’une compagnie pétrolière, il s’agit peut être du plus grand gisement pétrolifère découvert depuis ces 3 dernières décennies. A titre indicatif, en 40 ans, le royaume a extrait près d’une quarantaine de milliards de barils de pétrole ce qui montre l’ampleur de la découverte.

Une exploitation du pétrole n’est pas encore possible qu’après quelques procédures administratives

La majeure partie du gisement ne pourra être exploitée car seule une partie seulement pourra être extraite. En effet, avant l’exploitation de tout le gisement il faut suivre à la lettre des étapes, notamment une procédure purement administrative. Cette étape peut durer, généralement, au maximum, 6 mois. Passé ce délai, les barils de pétrole pourront être produits. Il faut également que l’exploitant de charge du site soit en règle vis-à-vis du ministère de l’énergie du royaume, car, effectivement, si le site est encore viable du point de vue commercial, l’exploitant devra se procurer une autorisation auprès des autorités compétentes.

Cette découverte majeure au cœur même de l’Angleterre est un vrai événement qui fera certainement la joie de compagnies pétrolières britanniques qui pourront exploiter, très prochainement cette « mine d’or », ou devrons nous bien préciser « mine d’or noir ». Affaire à suivre