» Investir et avoir moins d’impôts, c'est possible !

Investir et avoir moins d’impôts, c'est possible !

Il existe plusieurs modes d’investissement pour bénéficier d’une baisse d’impôt en 2014.

Investir dans l’immobilier pour réduire ses impôts

Là encore plusieurs formules sont envisageables : investir dans le neuf, dans l’ancien avec travaux ou encore dans les DOM-TOM. La seule condition pour payer moins d’impôts est de louer le bien immobilier.

Conseils pour choisir sa défiscalisation immobilière

Si vous cherchez moins de 10 000 € d’économie, choisissez les dispositifs Duflot et Censi-Bouvard, qui entrent dans ce plafond de niches fiscales.

La défiscalisation Duflot s’adresse aux particuliers ayant acheté un logement neuf non meublé et qui le mettent en location pendant 9 ans. La remise d’impôt dans le cas présent peut atteindre 18% du prix du bien immobilier TTC, une remise répartie sur les neuf années. Attention, dans le cadre de ce dispositif il n’est pas possible de louer le logement à son conjoint, son partenaire ou ses ascendants et descendants.

La défiscalisation Censi-Bouvard s’adresse également aux particuliers ayant acheté une résidence de service neuve et meublée. Dans ce cas la remise fiscale correspond à 11% du prix du bien immobilier HT. Il est de plus possible de récupérer la TVA. Cette remise est là encore répartie sur les neuf années.
Remarque : avec la défiscalisation Censi-Bouvard vous pouvez utiliser la résidence quelques jours dans l’année, à condition qu’il s’agisse d’une résidence de tourisme.

Si vous cherchez plus de 10 000€ de réduction d’impôt, vous pouvez investir en résidence principale non meublée en outremer. Dans ce cas il s’agit de la défiscalisation Duflot outremer qui permet une économie équivalente  à 29 % du prix du bien immobilier TTC. Là encore le bien acquis doit être loué pendant neuf ans.
Dans le cas où vous avez déjà entamé votre plafond de niches fiscales de 10  000€ ou 18 000€ vous pouvez choisir la défiscalisation Malraux ou le déficit foncier.

La défiscalisation Malraux (du nom de l’écrivain français André Malraux lui-même) est à destination des particuliers qui ont acheté un logement ancien en zone protégée ou classée et qui y conduisent des travaux de rénovation. Dans ce cas la remise d’impôt est de 22% ou 30% du montant total des travaux entrepris. Un taux établi en fonction de la zone où est implanté le bien immobilier. La remise d’impôt est applicable en une seule fois et est disponible jusqu’à 3 ans après la délivrance du permis de construire. Les logements rénovés doivent être loués 9 ans et ne peuvent être occupés par le conjoint, le partenaire ou les ascendants et descendants des propriétaires.

Le déficit foncier n’a quant à lui aucun rapport avec le plafond global de niches fiscales.

Pour l’obtenir il vous suffit :

  • D’acheter un logement ancien
  • D’effectuer des rénovations pour améliorer les performances énergétiques de l’habitat
  • Choisir le régime d’imposition « au réel simplifié ».
  • Réduire son ISF (Impôt sur la fortune)

En dehors des traditionnels FIP et FCPI, il existe de nombreux moyens pour investir tout en bénéficiant d’une baisse de l’ISF.

Il est possible d’investir dans une PME sans se préoccuper d’une sélection préalable ni d’effectuer soi-même un suivi. Pour cela, il n’y a rien de mieux que l’achat de parts de fonds dit spécialisés, les FIP, littéralement les fonds d’investissements de proximité. Mais également d’investir dans des FCPI, les fonds communs de placement dans l’innovation. Ces fonds ont l’avantage de mutualiser les risques avec des portefeuilles comprenant 10 à 20 sociétés. Inconvénient : confier la gestion de votre investissement à un prix. Ces frais sont compris entre 4 et 5 %, soit 30 à 40 % une fois cumulés jusqu’à l’échéance de détention. Toutefois c’est l’assurance de confier votre épargne à des professionnels en gestion de patrimoine.