» L'économie collaborative : le cas des locations de voitures entre particuliers

L'économie collaborative : le cas des locations de voitures entre particuliers

Aujourd'hui, la location de voitures de particulier à particulier représente une vraie économie. Focus sur ce nouveau domaine qui intéresse de plus en plus de startups françaises, une vraie respiration financière innovante qui prend le large.

 

L'économie collaborative au cœur de ce process

 

L'économie collaborative est la production de valeur en commun. Il y a en France, un réel engouement pour les échanges de services de particulier à particulier. Un sondage Harris Interactive , réalisé à la fin de l'année 2014, démontre qu'un français sur deux à au moins vécu une fois une expérience proposée par l'économie collaborative.

Cela peut concerner de multiples secteurs tels que le babysitting, les soins esthétiques, les travaux, les animaux. Aujourd'hui, la plupart des nouvelles applications mobiles n'échappent pas à intégrer ce système dans leur concept identitaire.  Mais un boom se fait connaître : c'est le secteur automobile avec l'exemple formidable du co-voiturage. Mais si ce dernier commence à prendre de l'âge, on assiste désormais à l'essor de la location de voitures entre particuliers.

 

economie colaborative

 


La location de voitures entre particuliers


Depuis un an, cet écosystème financier connaît une réelle croissance. Le but est simple, vous louez votre voiture à votre prochain. Fini les embouteillages, les places de parking occupées pour rien, l'avenir est là !

Moins cher qu'auprès d'un loueur professionnel, le prix est bien évidemment l'avantage majeur pour ceux qui exercent cette pratique.

Seul hic pour ces nouveaux entrepreneurs, l'assurance. En effet trouver un assureur  capable d'assurer des milliers de véhicules dont l'identité du chauffeur est inconnue n'est pas chose aisée. Surtout d'en trouver un volontaire pour s'engager. Mais les faits  prouvent en réalité plus de respect puisque la voiture appartient à un particulier.

En bref un bel avenir pour ce nouveau secteur dont la croissance ne s'arrête pas tant socialement que financièrement.

Pour en savoir plus sur cette pratique, c'est par ici.