» Retour de la « fête du crédit »

Retour de la « fête du crédit »

Après avoir joué les montagnes russes, les taux de crédit sont repartis nettement à la baisse. Selon l’Observatoire Crédit Logement, le taux d’emprunt hors assurance s’élève en moyenne à 2,94%. Depuis le début de l’année 2014, les taux ont perdu 14 points de base, revenant ainsi à leur niveau de juillet 2013. Pour expliquer ce phénomène, on point du doigt les taux des emprunts d’État à 10 ans (OAT), qui ont diminué de près de 50 points de base et atteignent aujourd’hui 1,94%. Or le taux de crédit est composé en bonne partie de ressources dont les coûts sont liés aux OAT. À long terme, le baromètre prévoit que cette tendance à la baisse devrait se prolonger, mais alors qui profitera de cette baisse ?

crédit immobilier

Ce sont majoritairement les propriétaires-vendeurs qui sont les grands vainqueurs de la baisse des taux. Grâce à la vente de leur bien immobilier, ils apportent l’épargne nécessaire au bon fonctionnement des banques. Cette baisse des taux profite aussi aux négociants, ceux qui cherchent à renégocier leur crédit. Ainsi, l’an dernier, de nombreux emprunteurs ont profité de taux défiant toute concurrence pour obtenir des conditions de prêt plus avantageuses.

Inversement, les ménages jeunes et modestes ne profitent que très faiblement de la diminution des taux de crédit. Ces jeunes en général pauvres en apports initial, se voit refuser leur demande d’échelonnement de remboursement sur 20 à 25 ans, au près de banques qui ont de plus en plus tendance à privilégier les prêts à courte durée.