» Assurance auto, des grands changements en vue pour l’année 2015

Assurance auto, des grands changements en vue pour l’année 2015

Pour cette nouvelle année 2015, une nouvelle loi est entrée en vigueur pour alléger les démarches administratives en matière d’assurance auto. Ce dispositif est accueilli comme une vraie aubaine auprès des automobilistes, car il promet de grands changements surtout pour les formalités et les paperasses.

La loi Hamon pour mieux protéger les consommateurs par rapport à leurs contrats d’assurance

Votée par le parlement l’année dernière, la loi Hamon est entrée en vigueur le 2 janvier. Elle vise surtout à rééquilibrer le pouvoir entre les automobilistes et leurs assureurs. En effet, elle permet de faciliter la résiliation d’assurance. Lors de l’ancienne démarche, il a fallu attendre un long moment pour annuler son contrat d’assurance. Actuellement, cette époque est révolue, les automobilistes peuvent changer facilement d’assureurs. Pour cela, il ne leur suffit que de souscrire un nouveau contrat d’assurance auto auprès d’une nouvelle société. Entre autres, cette loi permet également de généraliser la suppression d’une clause abusive d’un contrat à d’autres contrats identiques.
En pratique, l’annulation du contrat prendra effet un mois après que l’assureur aura reçu la demande. Toutefois, des solutions ont été prévues en guise de garde-fous pour ne pas avoir à faire à des cas de non-assurance. L’automobiliste doit mentionner le nouvel assureur dans la demande de résiliation.

Une nouvelle assurance auto aux profits des automobilistes

Cette perspective allège les démarches administratives. En effet, il se doit de prendre en charge toutes les formalités. Il s’occupe de contacter l’ancien assureur dans les 15 jours qui viennent, mais également de le demander de résilier le contrat en cours. Ainsi, l’assuré n’aura plus à payer une double assurance automobile pendant le temps de transfert des dossiers. De plus, il n’aura pas de coupure d’assurance auto pour le coup. Bref, cette nouvelle loi permettra de redonner du pouvoir aux consommateurs.

source